CHANTALE DALLAIRE

BIOGRAPHIE MUSICALE

Sites Internets : Chantale Chante / Chantale Dallaire

Musicienne depuis mon très jeune âge, je jouais déjà à l'oreille les mélodies des chansons à la radio pour ma mère sur mes instruments-jouets. Même vers 2 ans, je dansais à côté des haut-parleurs pendant les partys !!! Dès l'âge de 6 ans, des cours d'orgue m'ont amené à apprendre la lecture de la musique et à faire des spectacles avec l'école vers l'âge de 10 ans. Au secondaire aussi je me rappelle avoir joué de l'orgue dans un concert. J'avais même fait une chorégraphie de danse avec 3 amies lors de ce même spectacle. On voit tout de suite le côté artistique.

À 14 ans mon père m'achète mon premier synthétiseur (un Yamaha PSR) avec lequel je compose mes premières chansons dans ma chambre. Étant une personne de nature solitaire, je me retrouvais souvent seule à composer. Pendant mon CEGEP à Édouard-Montpetit à Longueuil, j'ai fais partie de la troupe Francart, et je jouais du piano pour une artiste sur quelques chansons, dont Quand les hommes vivront d'amour. Au même moment, je prenais des cours de chant avec les activités parascolaires du cegep, mais je n'aimais pas ma voix, et donc, très déçue, je n'ai pas poursuivis après une session.

Quelques années plus tard, alors que je commençais à travailler et faire de l'argent, j'ai acheté un synthétiseur Yamaha V50 afin de modifier mes sons et aussi enregistrer mes compositions pour les faire jouer à même l'instrument. J’y arrange plusieurs compositions, mais ma passion reste sur la glace pendant quelques années alors que je travaille dans plusieurs domaines en même temps que des études universitaires en comptabilité et marketing à l’UQAM. Le temps me manque pour la musique, mais le flambeau reprend alors que je me cherche un groupe en 2000.

La musique devenant de plus en plus un domaine à explorer, et ayant finalement découvert le style de musique qui me plaisait ainsi que ma voix, je pars à la recherche d'autres musiciens. Me baladant de groupe en groupe, recherchant mon identité musicale, je m'achète un nouveau synthétiseur (Yamaha S30) pour avoir des sons plus réels. Passant par des styles de groupes différents, je me joins finalement à un groupe rock avec mon copain pour faire un spectacle bénéfice en avril 2003 pour un ami de la famille. Et voilà ! J'ai la piqûre !!! C'est là où débute un parcours tumultueux !
Le recrutement de musiciens n’étant pas si facile que je croyais, je performe parfois mes compositions seule au piano, comme en février 2004 à la Butte St-Jacques. Tranquillement j'apprends la guitare afin de m'accompagner et d'agrandir mon répertoire pour mes compositions. Puisqu’apprendre un nouvel instrument a toujours été facile et agréable pour moi je me familiarise tranquillement aussi avec la basse et l'harmonica.

Je partage aussi la scène avec d’autres artistes avec quelques compositions pour des producteurs dans la grande région de Montréal, dont plus d’une dizaine d’ « Open Mike Nite » depuis 2005. Également deux spectacles avec des musiciens ont eu lieu en 2005-2006 pour promouvoir mes compositions. Ces différentes sorties m'ont également permis aussi de rencontrer des interprètes qui cherchent des chansons originales qui les représentent. Certains m'ont même donné des paroles pour que j’écrive la musique et furent très satisfait.
Pendant ce temps, je prépare ma première maquette officielle pour faire écouter mes chansons à mes proches et l'envoyer à quelques concours (Festival International de la chanson de Granby en 2003, 2005 et 2006, Laprairie en fête en 2005, Festival de la chanson de Magog en 2006 – avec audition devant jury).
Au début 2006, ma chanson Amélie fut choisie pour faire partir de l’album « La Voix de la relève » qui devrait sortir en 2008, regroupant plusieurs artistes des « Open Mike Nite ».

En 2007 j’ai animé à toutes les semaines pendant 6 mois à Longueuil des « jam night » qui permettait aux musiciens de se rencontrer et de venir jouer quelques chansons pour le plaisir. J’y ai pris beaucoup d’assurance et mon stress du « stage » est maintenant presque disparu !!

Depuis 2006, j’étudie le chant avec Catherine Pinard selon la méthode de Lucette Tremblay. Les changements au niveau de ma voix sont énormes, autant au niveau du placement du son que de l’énergie dégagée lors de mes prestations. J’ai trouvé une façon de chanter qui ne fatigue pas mes cordes vocales et qui permet de mettre en valeur mon registre de soprano dramatique tout en valorisant les émotions à communiquer. Les excellents avantages de cette méthode sont encore à développer et à découvrir.

Mes influences musicales viennent majoritairement de chanteuses aux musiques mélodiques, surtout celles qui écrivent leurs chansons, comme Sarah McLachlan, Alanis Morrissette, Avril Lavigne ou Evanescence. Les références québécoises serait au niveau du bon rock de France D’Amour et de la sensibilité de Laurence Jalbert. Deux femmes qui chantent haut et fort ce que les autres pensent tout bas.

Mon esprit entrepreneur et fonceur et ma ténacité depuis 2004 m'ont amené à construire moi-même mon site Internet avec des extraits des spectacles, photos et audio. Également, je travaille seule chez moi des maquettes, en attendant la possibilité de les travailler dans des grands studios.

Je suis membre de plusieurs associations, dont la SOCAN, la SOPREF et la SPACQ. Ces associations me permettent d’en apprendre un peu plus tous les jours sur les rouages du « show-business » afin de m’y forger une petite place.

Si vous aimez mes chansons, ne manquez pas ma prochaine prestation !! J'ai toujours des nouveautés dans mon sac !!!




Pour toutes question et demandes de prix, communiquez avec nous : CONTACT.